English 
Français

Déterminants de la pratique contraceptive en Algérie

Zoubida Belarbi, Université Blida 2
Mustapha Omrane, Centre de Recherche en Economie Appliquée pour le Développement (CREAD)

Plus de trente ans après le lancement du programme, nous assistons depuis plus de dix ans à une stagnation et même une baisse de l’utilisation de la contraception. En effet l’ensemble des indicateurs socio-économiques ont connu une baisse Depuis la fin des années 80, une décélération de la croissance démographique due à la baisse de la natalité est observée jusqu’en 2003. Le nombre de naissance qui avoisinait les 900000 naissances en 1985, se situait à 589000 naissances en 2000. Depuis 2002, le nombre de naissances croit et le cap de 1 million de naissance a été atteint en 2014. Le taux d’accroissement naturel estimé à 19,36 pour mille en 2000 a atteint 24,39 pour mille en 2018. La pratique contraceptive est entrée dans les mœurs des algériens , très peu de résistance lui est manifesté. Mais une baisse de la prévalence de la contraception est observée selon l’enquête 2012/13.

See extended abstract.

  Presented in Session P2. Poster Session 2